Syndicat de la Vitellerie Française

Notre activité regroupe 3 collèges

Les entreprises adhérentes au SDVF peuvent avoir plusieurs activités couvertes par le syndicat : fabrication d’aliments d’allaitement, élevage de veaux ainsi que transformation et commerce de viande de veau.

Chiffres clés

Les entreprises membres du SDVF représentent :
330 000 tonnes d’aliments d’allaitement soit 90 % de la production française
1 500 éleveurs de veaux en partenariat soit 55 % des éleveurs français de veaux spécialisés
360 000 places d’élevages dans les étables des éleveurs partenaires
650 000 veaux élevés par an par les éleveurs de veaux en partenariat
56% des veaux de boucherie élevés chaque année en France (Le total France s'élève à 1,270 millions de têtes)

Alimentation animale

Les adhérents du SDVF fabriquent des aliments d’allaitement de qualité destinés aux jeunes animaux.

Le lait est en effet le premier aliment pour la croissance des jeunes êtres vivants. Plus tard et dans le cadre de la directive européenne sur le bien-être, les animaux, en particulier les veaux de boucherie, recevront en plus du lait, une alimentation solide.
Les entreprises commercialisent une large gamme d’aliments d’allaitement adaptés à la physiologie des jeunes animaux, à leur stade de développement, au type de veau et à la durée d’élevage.
Bénéficiant des résultats des centres de recherche et de développement, les adhérents assurent un processus continu d’innovation. L’objectif essentiel est de répondre aux besoins techniques, économiques et environnementaux.

 

Oqualim

Les entreprises garantissent la maitrise des processus, de la formulation, de la qualité des matières premières utilisées lors de la fabrication et des besoins des éleveurs. A ce titre, les usines sont certifiées par Oqualim. Elles participent ensemble à un plan de contrôle mutualisé sur les contaminants potentiels chimiques et bactériologiques.

 

Elevage des veaux de boucherie

Les entreprises adhérentes au SDVF travaillent de manière dite « intégrée » avec les éleveurs.

Ceci permet d’assurer à ces derniers un revenu stable non soumis aux aléas du marché. Dans ce cadre, l’entreprise fournit : a) les jeunes veaux, b) l’aliment, c) les produits vétérinaires éventuels sur prescriptions et d) le suivi technique.
L’éleveur fournit ses compétences, un bâtiment aux normes, l’eau, le gaz et l’électricité, nécessaires à bon fonctionnement de l’étable. L’entreprise rémunère les éleveurs en tenant compte de leurs charges, en fonction de critères techniques et de la qualité du produit fini, conformément à un contrat de partenariat formalisé.

Dans le cadre de l’installation de nouveaux éleveurs, le SDVF a élaboré une charte spécifique engageant l’entreprise et l’éleveur sur une durée minimale de huit ans, engagement essentiel pour obtenir les financements par exemple d’un bâtiment neuf auprès des organismes financeurs.

Transformation et commercialisation de la viande de veau

Les entreprises adhérentes au SDVF abattent, découpent et préparent la viande de veau.

Elle est ensuite destinée à différents réseaux de distribution : Grossistes, Boucheries traditionnelles, Traiteurs, Grande distribution, Hard discount, Restauration commerciale et collective, Cash & carry, Export… La viande est proposée soit en carcasse, soit en muscles sous vide, soit piécés ou encore produits prêts-à-consommer.
Les entreprises assurent ainsi aux produits une traçabilité, une qualité de fraicheur et une sécurité.
Les adhérents du SDVF innovent régulièrement pour répondre aux besoins du consommateur notamment dans ses changements de mode de consommation de viande de veau.